NuBIS : lancement d’une nouvelle bibliothèque numérique patrimoniale

NuBIS est la toute nouvelle bibliothèque numérique patrimoniale de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne (BIS). Elle a été lancée le 25 avril dernier. Petit tour du propriétaire !

La base d’un lancement : la communication

La BIS a utilisé les canaux habituels de communication pour lancer NuBIS : annonce sur le site web, post facebook et tweet. Simple et efficace.

bis-page-accueil
Page d’accueil du site de la BIS

Le site propose une image non cliquable sur la droite informant de l’ouverture de sa bibliothèque numérique. Cette image s’affiche dès l’arrivée de l’internaute, toujours en premier, puis défile toute une série d’autres images, afin d’égayer la page. La place et la taille de cette annonce la rendent très visible. Je trouve dommage de ne pas avoir mis son petit nom, puisqu’elle en a un !

Mais son nom apparaît bien dès cette page d’accueil, dans la colonne latérale de droite qui sert de menu. Ce lien direct a été mis en valeur par le fond blanc et la police bleue, qui le distingue de tous les autres liens. C’est très clair, on le voit tout de suite.

J’ai trouvé des informations plus détaillées sur cette nouvelle bibliothèque numérique dans l’onglet « Collections » de la colonne de droite :

nubis-infos
Onglet « Collections » de la colonne de droite du site de la BIS

C’est une présentation du contenu de NuBIS, des collections disponibles (nous verrons que les « Collections » sont un onglet du menu principal de NuBIS) avec explication de leur histoire. Selon cette page, seulement quatre collections sont disponibles pour l’instant. Un lien « Découvrir le projet sur NuBIS » dirige vers la section « A propos » de NuBIS, montrant que le site de la BIS est seulement un point d’accès, l’essentiel du contenu se trouve sur la bibliothèque numérique, il n’y a pas de doublon d’informations.

Proposition : Un lien au début ou à la fin de cette page de présentation donnant un accès direct à NuBIS serait agréable. Le lien dans le menu latéral s’affiche bien, mais pendant la lecture, on se concentre sur la colonne centrale avec le texte. Une image cliquable à la fin du propos indiquant « Découvrez NuBIS » faciliterait la navigation et les rebonds de l’internaute.

Sur la page Facebook de la BIS, une nouvelle couverture annonce l’événement :

bis-nubis
Page Facebook de la BIS

Cette couverture est très réussie : les images accrochent l’œil, le texte est clair, le logo de NuBIS est affiché. On remarque à ce propos qu’il reprend entièrement le logo de la BIS, en rajoutant seulement un préfixe. Une belle image de ce nouveau service qui vient agrandir la bibliothèque, comme il étend son nom !

Un post vient compléter cette couverture :

bis-nubis-facebook

Sur Twitter,  la BIS est plus concise, mais c’est la particularité de Twitter et de ses 140 caractères :

bis-nubis-twitter

C’est dommage que le lien hypertexte n’ait pas automatiquement mis en lien une image de la bibliothèque numérique, ce petit tweet est peu visible dans un fil d’actualité alors qu’il annonce l’ouverture d’un nouveau service. Les quatre hashtags relient l’annonce à l’institution et au contenu. S’il y avait eu de la place, un petit hashtag #bibnum aurait aussi eu de l’écho dans la profession.

L’université de Paris 1 a fait la promo de ce tout nouveau service et mis quelques images pour accrocher l’œil des followers :

bis-nubis-twitter2

C’est très réussi ! 96 retweets, c’est un très bon résultat viral.

Ce tweet met aussi un lien vers le communiqué de presse qui est une synthèse de la page d’explication vue plus haut dans l’onglet « Collections ». Je note une citation de la directrice de la BIS :

bis-communique

Je reviendrai sur cette citation quand je parlerai des conditions de réutilisation.

Analyse rapide du site

NuBIS est une toute nouvelle bibliothèque numérique. Comme elle vient d’ouvrir, il reste quelques petits bugs ou points à améliorer. Mais les fonctionnalités principales sont bien au rendez-vous.

Un design moderne

Du côté du design, rien à dire. La présentation en bandeau, adaptable à tout écran, est moderne. La charte graphique du site de la BIS est respectée à la lettre, mêmes tonalités de bleu, mêmes couleurs pour le menu ou l’arrière plan. Cette continuité crée une identité forte pour le binôme « bibliothèque physique » / « bibliothèque numérique ». Cette dernière est ainsi présentée comme une extension virtuelle de la bibliothèque physique.

Le site est responsive design, adaptable à tout terminal de consultation. Vraiment top !

Il a été développé avec le logiciel libre Omeka, une très bonne alternative aux logiciels propriétaires qui séduit de plus en plus les bibliothèque (plus d’infos ici).

Une page d’accueil asymétrique

 La page d’accueil n’est pas visible en entier d’un seul coup d’oeil, l’internaute doit utiliser la mollette de sa souris pour découvrir l’ensemble de la page. Elle propose d’abord un petit texte de bienvenue, tout à fait à propos, avec quelques mots de présentation pour préciser son contenu. Un lien permet à l’usager curieux d’en savoir plus. Trois espaces sont ensuite proposés :

  • un espace nommé « Focus » qui propose une image à découvrir. C’est très utile pour proposer une accroche à l’internaute venu en balade sur ce site, et cela égaye la page. Cette image mise en avant change à chaque rafraîchissement du site.
  • un espace nommé « Découvrir une collection« , placé ici pour promouvoir l’arborescence proposée par les bibliothécaires et faire découvrir les sous-ensembles. Bonne idée là encore, qui propose un accès spécifique aux documents. Cependant en termes de design, notons que l’espace est démesuré par rapport au contenu. Un petit texte présentant ce sous-ensemble ou faisant la promotion des petits trésors combleraient à merveille le vide.
  • un espace nommé « Nouveaux documents« , très clair sur le contenu, et avec une vignette pour chaque document qui évite la trop longue liste austère de liens hypertextes. C’est cet espace qui rend la page d’accueil asymétrique. J’aurais personnellement déplacé « Découvrir une collection » pour le mettre sous le « Focus » et créer ainsi une harmonie, ou rajouté un quatrième espace dans l’espace aujourd’hui inoccupé sur la droite (mais avec quel contenu ?).

nubis-accueil

Le menu

L’onglet « A propos » du menu est très développé et très intéressant. la BIS fait preuve de transparence et de la volonté de partager ses choix, ses connaissances, de nommer les différents participants et partenaires (même la société qui a fait le logo !). C’est très appréciable.

Attention à la petite faute de frappe dans le sous-menu :

nubis-erreur

Je suis moins enthousiaste pour l’onglet « Documents » qui propose une longue liste de tous les documents disponibles dans NuBIS. On peut classer la liste par ordre alphabétique de titre, d’auteur ou par date d’ajout (la date du document aurait peut-être été plus logique, parce que la date d’ajout, c’est peu intéressant pour l’internaute), mais pas par type de documents (manuscrit, imprimé, photographie, périodique, etc.) ce qui serait sans doute plus utile au lecteur. Cela fait tout de même 100 pages à consulter, je ne sais pas si beaucoup de personnes prendront le temps de naviguer à l’intérieur de toutes ces pages.

L’onglet « Collections » propose des sous-ensembles thématiques, dont les quatre principales collections annoncées dans la page de présentation du site de la BIS. Cela permet de voir toute une série de thèmes contenus dans cette bibliothèque, mais la présentation est pour l’instant un peu austère, sans image et sans texte d’introduction. Certaines catégories sont encore à relier au reste (ex. Vie institutionnelle ne propose aucun contenu alors que des sous-ensembles lui sont rattachés) :

nubis-vie-institutionnelle

L’onglet « Recherche avancée » est un peu loin du champ de recherche simple en haut à droite. On les met en général ensemble pour plus de visibilité et de clarté. Le champ de recherche simple propose une sorte de recherche avancée en cliquant sur les points de suspension :

nubis-recherche
Menu qui s’affiche quand on clique sur les points de suspension près de la loupe

J’avoue ne pas avoir trop compris la différence entre tous les types d’enregistrements, mais je n’ai pas plus creusé la question.

Les conditions de réutilisation

Les conditions de réutilisation sont précisées dans l’onglet « A propos« . Elles ne correspondent malheureusement pas [Mise à jour 05/05/2017 : pas encore] au mouvement d’ouverture suivi récemment par la bibliothèque de l’INHA (article de Lionel Maurel à ce sujet) puisqu’une redevance est exigée pour toute réutilisation publique :

nubis-reutilisation

C’est assez contradictoire avec l’ouverture prônée par la directrice dans le communiqué de presse cité plus haut. Il serait intéressant de connaître les raisons de cette redevance, car le mémoire de Laura Le Coz a bien démontré que :

  • soit ce n’était finalement jamais mis en place
  • soit cela coûtait finalement plus cher en termes de fonctionnement que les quelques rentrées d’argent grappillées chez les utilisateurs.

[Mise à jour 05/05/2017 : l’équipe de NuBIS a ajouté dans cet onglet A propos une note indiquant leur volonté d’adopter une licence libre et leurs actions pour y parvenir]

La consultation des documents

La consultation et le feuilletage des documents est très agréable. La possibilité d’affichage en plein écran rend la lecture confortable (j’ai juste eu un petit bug d’affichage en retournant sur l’écran initiale, un petit F5 et tout est rentré dans l’ordre), le zoom est très performant, les informations complémentaires sont détaillées et permettent le rebond. L’encadré « Citer ce document » est très pratique pour les étudiants et chercheurs, la date se met à jour automatiquement.

La possibilité de Partage bogue un peu (pour certains documents, rien ne s’affiche). Mais elle fonctionne bien la plupart du temps et propose un très large choix de partage, incitant à la dissémination.

nubis-partager

Enfin, l’encadré « Fichiers » permet d’avoir une vue d’ensemble sur toutes les pages numérisées du document. Très pratique si on cherche une illustration ou un tableau par exemple. Le titre de l’encadré est peut-être un peu flou, mais on comprend très vite ce qu’il propose.

La dissémination

Aucune stratégie de communication dédiée à la promotion de NuBIS n’est encore visible. La BIS utilisera certainement ses comptes déjà existants et ne créera pas de comptes Fb, twitter, et autres spécifiques à NuBIS.

Conclusion

Cette toute nouvelle bibliothèque numérique est agréable et a choisi de proposer du contenu en toute transparence. Quelques petites améliorations la rendront plus intuitive et plus attractive encore. Nous lui souhaitons très bonne route dans le monde touffu des bibliothèque numériques patrimoniales !

Et pour ceux que NuBIS intéresseraient, une offre d’emploi est récemment parue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :