@MVBesancon1 : la création d’une communauté

@MVBesancon1 est le compte twitter de la bibliothèque numérique Mémoire vive qui rassemble les ressources numérisées de la bibliothèque, des archives municipales et des cinq musées de la ville de Besançon (en savoir plus). Son contenu est donc très divers et conséquent, permettant une communication élargie et variée.

Ce compte twitter est tout jeune puisqu’il a ouvert seulement début janvier 2017, mais il est très actif et comptabilise déjà 313 tweets. Voyons les spécificités des publications de ce compte.

Sommaire :

Créer de la valeur

Participer à une communauté 

Promouvoir la valeur créée par les internautes

Lier compte Twitter et vie physique

Créer de la valeur

L’équipe de Mémoire vive propose sur son site un accès à des ressources numérisées comme beaucoup d’autres structures, mais elle a fait le choix d’offrir aux internautes une plus-value : elle les enrichit en écrivant des articles qui recontextualisent et mettent en perspective les contenus. Depuis 2011, l’équipe publie un article par mois, dans la section A la loupe du site, soit 67 contenus disponibles aujourd’hui. Toute cette valeur accumulée, qui s’agrandit chaque année, est bien entendu mise en avant sur le compte Twitter. Ce sont des publications de fond qui donnent de la visibilité à ce travail et permet de le disséminer.

  • [A la loupe] : enrichir le patrimoine numérisé

Voici quelques exemples de publications faisant des liens vers ces articles :

mv-blog

On note l’utilisation des crochets en début de tweet pour indiquer un contenu spécifique. Cette règle d’écriture se retrouvera sur quasiment tous les tweets faisant la promotion de cette section du site. L’article des manuscrits des Granvelle date de 2014.

mv-blog2

Cet article est le tout premier de la série « A la loupe », il date de 2011. Le tweet donne quelques informations supplémentaires pour intriguer l’internaute (argument de la rareté). Cela fait six ans que l’article a été publié, mais il ne pâtit d’aucune obsolescence : l’article est construit pour le long terme, sans référence à des événements de la bibliothèque qui pourraient se périmer.

Certains tweets sous-entendent que l’article a été publié précédemment, et incitent à la relecture :

mv-relecture

mv-blog

On note la variation d’écriture avec les crochets entre les deux derniers tweets. Cela ne donne pas du tout le même effet : dans le premier tweet, c’est surtout la catégorie « A la loupe » qui est mise en avant, dans le second, une insistance est créée sur les mots [A relire], comme si le bibliothécaire nous enjoignait vivement à lire cet article.

  • Mettre en avant des contenus de la bibliothèque numérique

Le compte twitter @MVBesancon1 est bien entendu aussi l’occasion de mettre en avant  les contenus de la bibliothèque numérique, très souvent par le biais de l’image. Leur choix est toujours très réussi : elles sont de très bonne qualité, souvent en couleur. Les différentes institutions participant à Mémoire vive constituent une base de travail variée, permettant à @MVBesançon1 d’être très présent lors des batailles d’image entre bibliothèques numériques (cf. article Bibnum patrimoniales sur Twitter : les batailles d’image)

mv-manuscrit

Voici ci-dessus un exemple de mise en valeur du contenu de la bibliothèque numérique, et de la beauté des images présentées.

Les publications, nombreuses, suscitent parfois de petits échanges :

mv-echange

mv-echange2

mv-echange3

Ce sont les premiers pas vers la création d’une communauté.

Participer à une communauté

On dit souvent que les réseaux sociaux permettent de créer et de fidéliser une communauté autour d’un intérêt commun. Les personnes animant les comptes sont d’ailleurs souvent appelés des animateurs de communauté. @MVBesancon1 utilise deux façons complémentaires de créer une communauté : occuper l’espace et inciter à l’interaction.

  • Utiliser les hashtags pour accroître sa visibilité sur le réseau

mv-hashtag2

Comme beaucoup d’autres comptes étudiés précédemment, @MVBesancon1 participe aux hashtags quotidiens. Cela peut être des hashtags ponctuels, comme ci-dessus, ou des hashtags  hebdomadaires et réguliers.

mv-hashtag

mv-hashtag5

Les hashtags liés à un événement particulier, immédiat et partagé par tous, sont aussi utilisés :

mv-desaison

mv-hashtag4

Mais @MVBesancon1 utilise aussi un hashtag tout particulier : #memoirevivebesancon. Ce hashtag est présent sur chaque publication mettant en valeur le contenu de la bibliothèque numérique. Ainsi, l’internaute curieux qui cliquerait dessus arrive sur une page où l’ensemble des suggestions de découverte sont listées. L’équipe crée ainsi un espace dédié et un hashtag qui pourrait être repris par les internautes. Une communauté d’intérêt voit le jour !

mv-hashtag3

  • Inciter à la participation

Pour qu’il y ait communauté, il faut de l’interaction, susciter des commentaires, des échanges. On peut proposer des contenus qui captent l’attention des internautes, notamment par le biais d’images. Une image intrigante peut créer facilement du trafic :

mv-reactions

mv-incitation

mv-echange4

On peut également écrire des anecdotes à propos des documents, montrer en quoi ils méritent notre attention.

mv-echange5

De manière plus directe, on peut poser des question au public, qu’elles attendent une réponse ou qu’elles soient simplement rhétoriques :

mv-participation

mv-participation2

Les questions encouragent souvent les internautes à commenter. L’utilisation des adresses directes à d’autres comptes twitter permet de leur envoyer une notification : une bonne façon d’inciter à répondre !

Promouvoir la valeur créée par les internautes

@MVBesancon1 dissémine des articles sur son compte et fait circuler ses créations, mais il donne aussi de la visibilité à la richesse créée par les internautes, à partir de ses collections numérisées.

  • Promouvoir les réutilisations

@Balkan45 est un blogueur utilisant la presse ancienne datant de la première guerre mondiale pour faire de petites chroniques. Il utilise les documents numérisés de Mémoire Vive. Les collègues lui donnent donc de la visibilité, comme Gallica le fait avec les Gallicanautes :

mv-utilisateur

Cela promeut le travail fait sur les collections, la création de valeur ajoutée et encourage les initiatives, tout en proposant une veille locale.

mv-local

mv-local

Autre exemple, @PiersatPenn tient un compte twitter dans lequel elle distille chaque jour des images issues de manuscrits. Mémoire vive est l’une de ses sources régulières.

mv-retweet

mv-retweet2

Le retweet permet de valoriser cette twitteuse et ses publications, tout en donnant à voir d’autres images issues de la bibliothèque numérique. Que du positif pour @MVBesancon1 !

Lier compte Twitter et vie physique

Enfin, l’une des caractéristiques de ce compte est qu’il intègre dans son fil quelques petits clins d’œil à la vie de la bibliothèque. Ils sont néanmoins minoritaires.

  • Clins d’œil dans les coulisses

mv-coulisses

mv-coulisses2

mv-coulisses

Parler des coulisses de la bibliothèque est toujours une bonne idée pour installer un ton intimiste avec les internautes qui découvrent l’établissement de l’intérieur.

  • Clins d’œil à la vie de la bibliothèque physique

mv-creation

Je ne sais pas si la photo ancienne est issue des fonds de Mémoire vive, rien ne l’indique.[Mise à jour du 02/05/2017 : l’équipe de Mémoire vive m’a indiquée que la photo ancienne de Théodore Jouffroy est en ligne sur la base http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine/ et appartient à la médiathèque de l’architecture et du Patrimoine]

mv-irl

Cette publication sous-entend qu’une partie des followers sont sur l’agglomération de Besançon. Un public local est donc attendu par les collègues.

  • Quelques animations de la bibliothèque

mv-ac

mv-ac2

Quelques animations sont annoncées sur le compte twitter de @MVBesancon1. Elles ont toujours un lien avec le patrimoine ancien ou avec les différents participants à Mémoire vive. Ces publications sont plus classiques et se retrouvent dans les fils twitter des bibliothèques non numériques.

Conclusion

D’excellents débuts sur Twitter pour cette bibliothèque numérique ! Dommage que le site Mémoire vive ne mettent pas plus en avant cette présence numérique : je n’ai vu nulle part mentionnée l’existence de ce compte ! [Mise à jour du 02/05/2017, suite à des échanges avec l’équipe de Mémoire vive : il existe bien une mise en avant des présences numériques de Mémoire vive sur les réseaux sociaux à cette adresse : http://memoirevive.besancon.fr/?id=472. Cela reste cependant très peu visible, voire presque introuvable car noyé dans une liste de liens]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :